Mail Icon CONTACTER

Témoignage : Université de Tromsø

Photo du site Université de Tromsø Logo d'Université de Tromsø et photo du site Université de Tromsø

« L'équipement de test de dureté va nous permettre … une nette augmentation de la minutie des tests d'échantillons… »

Le client

L'Université de Tromsø a été fondée en 1968 et possède un campus bien équipé, moderne et techniquement bien avancé. L'Université est une institution internationale contribuant une haute qualité de recherche et au développement scientifique et artistique. Le campus inclut 14 centres de recherches et est particulièrement expérimenté dans les recherches basées sur la marine.

Les services ORL et dentaires du Nord de la Norvège ont été très inferieurs à ceux du reste du pays, notamment en raison du manque de main d´œuvre. En 2002, le Parlement norvégien a, pour cela, décidé d'instaurer un enseignement dentaire à l'Université de Tromsø (depuis 2013 l'Université d'Arctique de Norvège). L'enseignement dentaire et la recherche sont organisés par le Département de Clinique Dentaire, qui est intégrée à la faculté de médecine. Le département a sous sa responsabilité un programme de master en chirurgie dentaire, une licence d´hygiénistes dentaires et la recherche. Les recherches sont conduites par des groupes de travail et le département a des collaborateurs dans l'Université elle-même, mais également des collaborateurs nationaux et internationaux. Tout le personnel est impliqué dans la standardisation des biomatériaux.

Machine ZHVμ d'Indentec à Université de Tromsø

Le défi

Le département de clinique dentaire mène des recherches sur les biomatériaux à des fins dentaires (ex : prothèses). Des technologies sur de nouveaux polymères, (ex : les plastiques) pour des applications à la fois cliniques et cosmétiques, sont développées à vive allure, et la dureté est une des caractéristiques essentielles des matériaux dans ce domaine. Le département était donc à la recherche d'un équipement de pointe pour déterminer la dureté des nouveaux biomatériaux. L'équipement devait assurer les normes internationales et permettre la réalisation de multiples tests, sans la nécessite de supervision de techniciens de laboratoires, dont le temps est très précieux.

La solution

Le département a décidé de profiter sur des procédés de développement par imagerie, pour des recherches sur une machine automatique Micro Vickers. Il était décidé que le système serait totalement automatique, afin d'offrir deux grands bénéfices : libérer du temps au technicien de laboratoire, pour effectuer d'autres tests, diminuer l'influence de l'utilisateur sur les résultats obtenus et par ce moyen augmenter la répétabilité et la reproductibilité des tests. Il était aussi important qu'à la fois les tests de dureté, Knoop et Vickers, puissent être répétés. Enfin, il était particulièrement décisif que l'indentation puisse être effectuée avec un haut degré de précision.

Ces propositions techniques ont été demandées à de nombreuses entreprises de fabrication. Indentec a proposé sa machine de test de dureté micro Vickers ZHVμ-A. La machine ZHVμ-A, avec le logiciel ZHμ.HD, qui a des interfaces utilisateur extrêmement rapides et simples et des mesures d'indentations automatiques fiables. De plus, Indentec peut fournir des certificats UKAS de calibration, des capacités de mesure, inégalées par d'autres concurrents, et une traçabilité du Laboratoire Allemand de Physique. Le département recherchait une installation facile, qui soit installée par un ingénieur d'Indentec accrédité de l'UKAS était inclus dans le contrat.

Il était aussi décidé que, par sécurité qu'un système à double chemins lumineux serait nécessaire, afin que les mesures incluant l'oculaire traditionnel soient possibles. Indentec a donc produit une machine dotée d'une caméra digitale logée dans le corps de la machine de test de dureté et un oculaire manuel externe.

Machine ZHVμ-A d'Indentec à Université de Tromsø

Machine ZHVμ-A de Zwick Roell Indentec à Université de Tromsø

Le résultat

« L'équipement de test de dureté va permettre, au Département de Clinique Dentaire, une nette augmentation de la minutie des tests d'échantillons et, en particulier, d'apporter à la communauté scientifique une plus grande compréhension des biomatériaux modernes utilisés en dentaire (mais aussi en médecine) exposa le professeur.» (en biomatériaux) Ulf Örtengren.

« Indentec et Zwick ont démontré leurs capacités de compréhension à propos des besoins minutieux des chercheurs dans les biomatériaux et leurs capacité à effectuer un service technique et de maintenance pour le produit installé »

Recherches actuelles

Le Département réalise couramment des recherches sur de nouvelles résines composites dentaires. Ce travail est destiné à évaluer la dureté des résines composites des échantillons dentaires. L'objectif est de déterminer une corrélation entre la dureté du matériau et son degré de conversion (quand la résine convertit tous ses monomères en polymères lors de la réaction de polymérisation).

Pendant l'étude pilote, au moins 200 indentations ont été réalisées pour obtenir des résultats significatifs. La possibilité d'automatiser les tests de dureté a été d'une grande importance et a économisé beaucoup de temps. Dès que les paramètres de test sont installés, la machine de test de dureté peut opérer presque sans supervision. De plus, cette caractéristique augmente la reproductibilité et la répétabilité des résultats. De là, les résultats des recherches préliminaires obtenu ont été très bons.

Perspective future

Des recherches en amont sur la polymérisation des matériaux à base de polymère, utilisés en chirurgie dentaire et en médecine, seront effectuées, autant que les tests de corrosion et les évaluations des changements de texture de la surface des biomatériaux dentaires, soumises aux situations applicables aux cliniques.

Pour plus de détails veuillez nous contacter.